Dans ce temps d’arrêt mondial où presque la moitié du monde 3,4 milliards de personnes sont confinés à cause de la crise sanitaire. Nous sommes remplis d’humilité. Nous qui avions tant de projets de travail, de vacances, ou de célébrations d’anniversaires ou de mariage, tout cela s’est arrêté. Face à la maladie, face à la mort de tant de personnes, nous sommes impuissants. 
  • L’impuissance et l’humilité
C’est ce qu’ont ressenti Marthe et Marie (Jean 11) lorsque leur frère Lazare était malade. Comme nous, tant de fois, lorsque nous apprenons qu’un proche est malade, comment réagissons nous ? Nous sommes impuissants et humbles.
Dans leur humilité, elles ont immédiatement prévenu Jésus, lui qui avait déjà fait des miracles et guéri tant de personnes. Cependant 2 jours après Lazare est mort. 
Jésus n’est pas insensible, Il pleure lorsqu’il voit la souffrance et la tristesse des deux sœurs. Jésus pleura. Et aujourd’hui encore, il pleure lorsqu’il voit tant de malades, tant de personnes désemparés et dans l’anxiété.
  • Une espérance certaine et une confiance totale en Jésus
Cependant Jésus a répondu à Marthe : « Celui qui relève de la mort, c’est moi. La vie, c’est moi. Celui qui croit en moi aura la vie, même s’il meurt. Et tous ceux qui vivent et qui croient en moi ne mourront jamais. » 
Marthe et Marie avaient cette espérance et cette confiance totale en Jésus. Elles croyaient en Jésus, le Fils de Dieu.
Même dans la mort de leur frère, elles avaient confiance en Jésus, le Messie et ses paroles.
Jésus pria Dieu et ordonna à Lazare de sortir de son tombeau.
Quel miracle pour tous et tous les témoins qui étaient venus présenter leurs condoléances aux deux sœurs ! Lazare était mort et il est venu à la vie.
Nous passerons tous par la mort mais la promesse de Dieu est la vie éternelle pour ceux qui croient en Jésus.
Ne laissons pas Satan nous faire croire que nous aurons le temps plus tard et que nous aurons la vie demain. Cela dépend seulement de la volonté de Dieu. 
Aujourd’hui, en ces temps difficiles, en quoi, en qui, placez vous votre espérance et votre confiance ? 
En ces temps où nos locaux sont fermésqui est réellement Jésus pour nous ? 
Jésus dit : Celui qui relève de la mort, c’est moi. La vie, c’est moi. Celui qui croit en moi aura la vie, même s’il meurt. Et tous ceux qui vivent et qui croient en moi ne mourront jamais.

Est-ce que tu crois cela ?
Qu’en tant qu’Eglise, nous puissions pleurer comme Jésus pleure face à la souffrance de nos proches, de nos connaissances et de ce monde.
Ressemblons d’avantage à Jésus par son Esprit Saint !
Et ne restons pas dans notre orgueil et notre nombrilisme !
A Dieu soit la gloire ! 
 
Soyez bénis et soyons bénédictions !