Le premier désir de Dieu pour son Église est son unité. Pas une unité de façade où chacun doit ressembler aux autres, mais plutôt à l’image du corps humain : chaque organe y est différent et joue un rôle utile à tous.

Les dons que Paul mentionne ici (Éphésiens 4.7-16) montrent l’importance de la Parole pour faire grandir l’Eglise en la conservant unie (on trouve d’autres dons notamment en 1 Corinthiens 12 et Romains 12).

Si les 12 apôtres ne sont plus là, ils ont laissé avec les prophètes d’autrefois un fondement solide (Éphésiens 2.20) que la Bible nous rappelle.

Les autres ministères mentionnés (évangélistes, pasteurs et enseignants) sont ainsi basés sur les Écritures.

Toutes nos convictions et opinions doivent ainsi être mises en face de la Bible, Parole de Dieu. Un discernement personnel et communautaire est toujours nécessaire pour distinguer le vrai du faux (1 Thessaloniciens 5.19-21)

Amour et vérité resteront toujours les conditions indispensables pour maintenir l’unité et grandir vers la maturité en Christ, la tête du corps de l’Eglise. Cherchons-les, cultivons-les !