Qui d’entre nous n’a jamais été blessé par une parole ? Parfois dite avec l’intention de nuire, parfois sans même que son auteur s’en rende compte. Les ravages peuvent être terribles !

C’est pour cela que notre Seigneur nous invite à surveiller notre bouche lorsqu’il dit : « Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche. Dites seulement des paroles utiles qui aident les autres selon leurs besoins, et qui font du bien à ceux qui vous entendent. »

Comme toujours, la Parole de Dieu

  • montre que l’impureté n’est pas forcément là où les hommes la voient (voir la discussion de Jésus avec les pharisiens au sujet des mains non lavées (Marc 7.1-15)
  • ne présente pas qu’un interdit mais met l’accent sur l’aspect positif. En effet, si nous pouvons faire beaucoup de mal avec notre langue, nous pouvons aussi faire beaucoup de bien (Jacques 3.1-12). A nous d’y veiller.

La raison de cet ordre est étonnante mais radicale :
« Dieu vous a marqués de son Esprit Saint, alors ne faites pas de peine à cet Esprit. En effet, c’est lui qui vous assure qu’un jour, Dieu vous libérera complètement de vos péchés. »
En blessant les hommes, nous blessons Dieu en quelque sorte. Son Esprit en effet nous habite et est témoin de nos paroles.
Nous pouvons inverser la formulation et dire que nous pouvons réjouir l’Esprit de Dieu qui est en nous en le laissant agir et parler à travers nous.

Nous péchons tous, d’une manière ou d’une autre. Heureusement, Dieu peut restaurer celui qui a été blessé. Il pardonne également à quiconque prend conscience de ses fautes. Soyons-en certains.

« Que vos paroles soient toujours agréables, intéressantes. Répondez à chacun comme il faut. » Colossiens 4.6
C’est possible, par sa grâce, en lui laissant toute la place