Le temps est bien plus précieux que l’argent car on ne le récupère jamais. Il est important que nous nous rendions compte que, comme notre corps, il appartient à Dieu (1 Corinthiens 7.19,20).

Avant la venue de Jésus, Dieu avait donné à Israël des temps “sacrés” qui devaient lui être réservés. Le sabbat en était le principal (Exode 20.8) Dieu montrait ainsi à son peuple que le travail n’est pas la chose la plus importante de la vie. Dieu doit y avoir sa place, le repos aussi (Exode 34.21).

Jésus, n’a pas hésité à briser les règles concernant le sabbat. Il a même souvent choisi de guérir le jour du sabbat en précisant que Dieu avait prévu le sabbat pour les hommes et non pas le sabbat pour les hommes (Marc 2.27)

Jésus nous a donné l’exemple de quelqu’un qui se levait tôt (Marc 1.35) et qui veillait tard (Matthieu 14.21-25). Rien d’étonnant à ce qu’il ait été plus d’une fois fatigué (Marc 4.38 ; Jean 4.6).  Et pourtant, nous ne le voyons jamais pressé. Constatons aussi qu’il n’a pas toujours réussi à offrir à ses disciples la possibilité de se reposer qu’il leur souhaitait (Marc 6.31)

Depuis Jésus, nous comprenons qu’en réalité, tout notre temps appartient à Dieu. Nos lundis ne sont pas moins “sacrés” que nos dimanches (Romains 14.4-8).

Comment pouvons-nous donner vraiment notre temps à Dieu ?

  • Faisons-en un sujet de prière et déterminons nos priorités. Demandons donc à Dieu de nous faire voir comment il voit notre vie. Soyons prêts à changer de mode de vie.
  • Apprenons à gérer nos priorités. Les choses les plus importantes d’abord (cf l’histoire du professeur sur la gestion du temps).
  • Commençons nos journées avec Dieu. Qu’il soit la première personne à qui nous parlons (même brièvement)
  • Terminons nos journées avec Dieu. Qu’il soit la dernière personne à qui nous pensons et parlons.
  • Profitons de toutes les occasions. Il n’y a jamais de temps perdu pour celui qui profite de chaque instant (même les contretemps) pour s’adresser à Dieu
  • Apprenons à dire non et à dire oui. Selon notre personnalité, l’un est plus difficile que l’autre mais nous avons toujours besoin de dire l’un ou l’autre pour de bonnes raisons.
Les priorités d’un chrétien sont un vrai témoignage auprès des gens qui le voient vivre. Ils peuvent ainsi voir la lumière de Dieu briller en lui.