Bien comprendre les fondements de notre foi, notre identité en Christ pour avoir une vie chrétienne équilibrée :
C’est seulement si je comprends ce que Dieu a fait pour moi que je pourrai sincèrement le louer du fond de mon cœur et apprécier son oeuvre dans ma vie.

Dès le départ Paul veut nous présenter au PDG de l’entreprise Salut, Dieu le Père. Ce dernier va faire de Paul un apôtre. Par la suite nous allons voir la volonté du Père, et que tout commence avec Dieu le Père. Paul nous expose la grâce de Dieu, mais en mettant un accent particulier sur le rôle du Père et du Fils.
L’un des points marquant du message est l’expression très claire du cœur de Dieu le Père.

Il est complètement acteur :

  • C’est lui qui nous comble en Jésus Christ. Le Père veut combler ses enfants parce que ce sont ses enfants, c’est lié à son rôle de père, et non pas à un mérite quelconque de l’enfant.
  • C’est le Père qui nous choisit avant la fondation du monde. Dans la société il faut avoir une particularité pour être pris. Mais Paul nous dit que Dieu nous a choisis avant même que nous ayons fait quoi que ce soit. Cela nous enlève tout mérite mais replace le mérite sur Dieu ou rend la gloire à Dieu, et non à l’homme. Certes je n’ai pas de mérite à avoir été choisi avant la fondation du monde, mais cela apporte une grande sécurité et un grand réconfort. Mon statut en tant qu’enfant bien aimé est entièrement sécurisé et cela ne dépend pas de mes actions ou de mon mérite.
  • Le dessein de Dieu le Père est clairement exprimé. Il voulait dès le départ nous adopter pour célébrer Sa gloire. Non pas par égoïsme mais parce que lui seul est digne d’être adoré, il veut donc que nous prenions part à ce qu’il y a de meilleur pour nous, et ce qui comblera complètement notre cœur.
  • Dieu manifeste sa grâce envers nous à travers l’oeuvre de Jésus Christ à la croix.
    Dieu le Fils a complètement adhéré, avant même notre existence à ce projet, l’oeuvre du salut de l’homme. Si Dieu nous choisit avant la fondation du monde, il prépare aussi un plan de salut pour nous avant même notre chute (Voir Romains 5 :8).

C’est à travers ce que Jésus Christ a fait à la croix que notre identité d’enfant bien aimé se matérialise, et bien sûr à partir du moment où nous reconnaissons notre condition de pêcheur, et notre besoin de la grâce de Dieu.

Enfin le Saint Esprit vient sceller cette identité d’enfant bien aimé et nous rappelle justement l’amour que Dieu nous porte (Voir Romain 8 :15-16).

Paul exprime la grâce de Dieu envers nous. La grâce par laquelle nous avons été sauvés et par laquelle nous devons vivre notre vie chrétienne.