Dans Luc 9:57-62, Jésus rencontre trois hommes qui veulent être ses disciples et qui sont prêts à le suivre. Cependant, ils ont des priorités avant de suivre Jésus.

  1. Jésus face à la mort (v.57 – v.60)
    Face à la mort du père de la deuxième personne, Jésus peut paraître dur en répondant « Laisse aux morts le soin d’enterrer leurs morts » car son ministère avait commencé, ses miracles s’étaient opérés, et une résurrection avait eu lieu juste avant, celle d’une petite fille (Luc 8:55-57). Cependant, beaucoup n’arrivaient pas à tout abandonner pour suivre le Messie. Jésus énonçait qu’il était au-dessus de tout cela et qu’il était le Dieu de la vie. « Celui qui me suit aura la vie » car « la mort est un gain » pour le disciple. Il n’y a aucune inquiétude.
  2. Jésus face à nos d’abord (v.59 – v.61)
    Les deux derniers disciples ont tous deux répondu vivement qu’ils étaient prêts à suivre Jésus mais avant tout ils devaient s’affairer à des priorités « légitimes ». C’est aussi le cas dans notre vie, nous mettons nos affaires avant celles du Royaume. Les épreuves, les soucis, les richesses de ce monde (Luc 8 :4-15)… Jésus dira plus tard que celui qui ne l’aime pas plus que tout (Luc 14 :26-27) ne peut être son disciple.
  3. Jésus, Sauveur et Seigneur (v.62)
    Sauveur et Seigneur, l’un ne va pas sans l’autre. Nous lui sommes reconnaissants pour sa vie donnée à la croix et nous sommes obéissants de ses ordres de mission par amour pour Lui.
    Beaucoup sont appelés, invités mais peu sont choisis (Mat 7:21-23). Sommes-nous prêts à vivre le Royaume des cieux ou avons-nous nos « d’abord » nous aussi ?

Que Christ soit Sauveur et règne en Seigneur dans nos cœurs, n’attendons plus.