« Vous étiez-morts… Nous aussi »
C’est l’expression étonnante que Paul utilise pour décrire l’existence de quelqu’un qui est coupé de son créateur, la source de la vie, à cause de son péché et de sa vie loin de lui. Cette personne est aussi esclave de ses passions et des puissances mauvaises. Elle ne mérite que d’être condamnée.

« Mais Dieu… nous a donné la vie avec le Christ »
La seule explication à l’action de Dieu est son amour pour nous, sa compassion.
Dieu nous associe dès aujourd’hui à Jésus dans sa résurrection et son règne glorieux. Nous sommes avec lui dès maintenant dans le ciel.

Jésus a exprimé une chose comparable à partir de sa « parabole » du fils qui a quitté son père, préférant vivre sa vie loin de lui (Luc 15.11-24).
Lorsqu’il revient repentant à la maison paternelle, les paroles du père, figure de Dieu dans l’histoire, en disent long : « Mon fils était mort et il est revenu à la vie. Il était perdu et il est retrouvé !” (Luc 15.24). Et Jésus d’ajouter : La fête commence.

Paul et Jésus disent la même chose dans ces deux textes : Tout est cadeau, sans aucun mérite à présenter – La seule explication se trouve dans l’amour gratuit de Dieu.

Soyons reconnaissants.