En Actes 3, la guérison d’un homme impotent dans le temple de Jérusalem va susciter la joie de la foule, mais elle va très vite aussi déclencher la persécution de la part des autorités (Actes 4)
Pourquoi ?

  1. Pierre et Jean ont touché au statu quo religieux
  2. Ils ont dérangé la paix sociale
  3. Ils ont accusé les Juifs d’avoir crucifié Jésus
  4. Ils ont annoncé la résurrection de Jésus

Quand le tribunal leur dit : « Arrêtez complètement de parler et d’enseigner au nom de Jésus. »
Ils répondent : « Qu’est-ce qui est juste aux yeux de Dieu : vous écouter, vous, ou écouter Dieu ? Décidez vous-mêmes ! »

Aujourd’hui encore, parce qu’ils veulent être témoins de Jésus-Christ, des millions de chrétiens choisissent de désobéir aux lois de leur pays, souvent au péril de leur liberté et parfois de leur vie.
Leur exemple nous interpelle car nous ouvrons si peu la bouche pour Jésus alors que nous ne risquons pas (encore) grand chose.
Pourquoi donc ferions-nous moins bien qu’eux ?

Il est vrai qu’annoncer un message clair sur Jésus, le seul chemin pour aller à Dieu le Père (Jean 14.6), dérange toujours et finit par susciter de l’opposition.
Avant de la subir dans notre pays, sommes-nous au moins prêts à supporter les moqueries ?